22 septembre 2016

Monné de Cauterets (Moun Né), 2724m.



Le Moun Né, ou Monné de Cauterets, est le plus haut sommet surplombant Cauterets. De loin, cette belle pyramide semble inaccessible tant ses pentes sont impressionnantes. Pourtant une bonne sente se faufile sans grande difficulté à travers les barres rocheuses pour nous amener jusqu'au sommet.
Le panorama est magnifique et très étendu, du Pic d'Anie au Néouvielle.

L'ascension en elle-même consiste en de multiples lacets dans de belles pelouses, avec un fort dénivelé. Mais un petit passage d'escalade et la crête terminale rajoutent un peu de piment à ce beau sommet.

                        Départ: Pont du Cambasque. A la sortie de Cauterets, prendre à droite vers 
                             "Cambasque". Passer les nombreux lacets (dont celui conduisant à la Ferme 
                             Basque). Au niveau du plateau du Cambasque, se garer à l'entrée d'une piste 
                             secondaire sur la droite.

                        Difficulté (voir niveaux de difficultés)
                         - Randonneur Expérimenté 
                         - Dénivelé important.
                         - Passage d'escalade facile (environ 5m) à la brèche sous le sommet.
                         - Crête terminale exposée et étroite mais peu difficile. Elle peut être évitée par 
                           un petit sentier au nord sous la crête (exposé malgré tout lui aussi).
                         - Aucun problème d'orientation, la sente est très bien marquée jusqu'à la crête.

                           Durée
                                - 7h (pauses comprises).

                           Dénivelé:
                                - 1500 mètres.

Carte du parcours:



Photo du Moun Né prise cet hiver depuis Hautacam, on voit bien la verticalité de ce sommet, sachant que c'est la face d'ascension que l'on voit!



Prendre la piste qui part vers l'Est et le Pont.



Le début de l'itinéraire est indiqué sur quelques pancartes. Le sentier n'est plus balisé ensuite.



200 mètres plus loin traverser le ruisseau par le petit pont (possibilité de se garer ici également).



On prend une sente qui passe près d'une grange pour atteindre une bifurcation, prendre la branche de gauche qui monte (panneau "Monné").



Les nuages bas ont du mal à s'évacuer par endroits.



Tandis que la soleil se lève sur les Pic de Nets et Nétugousse.



La première partie du parcours consiste en de grands lacets avec un belle vue plongeante sur Cauterets.



L'objectif du jour apparaît rapidement. D'ici aussi il parait inaccessible.. La pointe tout à gauche est la brèche à atteindre, c'est un avant sommet du Monné qui est derrière cette crête.



Les lacets se font sur une sente confortable.



On part ensuite en écharpe vers l'ouest le long d'un petit torrent.



Les pelouses servent de terrain de jeu aux marmottes.



Toujours suivre la sente qui, par des lacets plus ou moins larges, fait prendre du dénivelé constant.




Plus on monte plus les sommets se dévoilent. Ici le Cabaliros, 2334m.



Les nuages bas ont eu du mal à s'évacuer, et la brume est restée collée à la face Est du Monné.



La vue s'ouvre sur le massif du Vignemale, magnifique!



Derrière moi et vers Cauterets.



Les pelouses font place à des pierriers, prudence sur ces portions glissantes dans de la caillasse.



On progresse lentement, les brumes restent bloquées sur le plateau.



Heureusement à l'horizon pas (encore..) de brumes. Vers le Vignemale.



Le Pic du Midi de Bigorre, 2877m.



Après un lacet ample, on aborde la dernière traversée vers la brèche qui est tout au bout. Prudence nécessaire de nouveau sur ces portions pierreuses.



Parcours jusqu'à la brèche. 



Des lacets courts et raides amènent au pied de la brèche.



Pour passer la brèche, deux solutions:
- par la droite (cairns), peu exposé mais ça m'a semblé assez raide et glissant.
- par la gauche, plus exposé, mais ne nécessite que quelques pas d'escalade facile avec de bonnes prises. Je suis passé par là.



Les quelques pas d'escalade, on récupère une trace au dessus pour rejoindre la crête en quelques minutes.



La crête est exposée mais ne présente pas de difficulté si vous avez l'habitude de crapahuter sur les montagnes. Elle peut être évitée par une petite sente (trait vert) en contrebas à droite.



Partie terminale de la crête du Monné. Remonter les derniers mètres pour aboutir au .....



Sommet du Monné de Cauterets, 2724m. Compter entre 4h et 4h30 depuis le Cambasque.



Vue superbe sur les sommets des vallées d'Ossau, du Marcadau, de Lutour, et portant jusqu'au Néouvielle. Belle vue aussi sur le piémont et la plaine.


Panorama Est:




Panorama Nord:



Panorama Ouest-Sud





La plaine sera encombrée toute la journée.




Le Grand Lurien, 2726m, et le Pic du Midi d'Ossau, 2884m.



Vue superbe sur la face nord du Balaïtous, 3144m.



Le Pic Palas, 2974m.




Face nord du Vignemale, dont la Pique-Longue (3298m) est le point culminant des Pyrénées françaises.



Toujours le massif du Vignemale au bout de la vallée de Gaube.



Vers le sud on trouve aussi de grands sommets pyrénéens: Grande Fache (3005m), Pics d'Enfer (3082m), Grand Barbat (2813m) et Pic de Cambalès (2965m).



Le Pic Long (3192m) et le Pic de Campbieil (3173m) qui est un peu enneigé en cette fin septembre.



Le Mont Perdu (3355m), avec les Astazous devant lui.



A l'horizon vers l'ouest: la pointe lointaine du Pic d'Anie (2504m) avec le Pic de Sesques (2606m) à sa gauche.



Du Balaïtous au Palas.



Le Vignemale, avec la faille verticale du Couloir de Gaube.



Vers la plaine.



Le massif calcaire du Pic de Ger (2613m), reconnaissable à sa couleur grise. Le Grand Gabizos (2692m) est presque dans les nuages.



Le Petit Gabizos tente d'émerger (2639m).



Après avoir bien profiter du panorama et avant que les nuages ne montent jusqu'au sommet, j'amorce le retour, par la sente cette fois. Celle-ci, bien visible, ne présente pas de difficulté, même si elle est également exposée.



Retour à la brèche, j'ai repris la voie de montée (à droite pour la descente), certes plus exposée, mais avec vraiment de bonnes prises.



Reprendre la sente jusqu'au parking. Heureusement qu'elle est bien tracée et cairnée car je fais une bonne partie de la descente dans les nuages!



Le panorama en prend un coup..



Enfin à mi-pente je sors des nuages pour une belle vue plongeante sur la vallée et sur Cauterets, blottie tout en bas. Il faut descendre encore tout ça!



Le Pic d'Ardiden, 2988m.



Derrière moi vers le sommet, c'est bouché et ça ne bouge pas! J'ai été bien inspiré une nouvelle fois d'être parti de très bonne heure.



Alors que vers la vallée, c'est bien dégagé. Retraverser le torrent pour passer rive gauche et aborder les derniers lacets.



Le Pic de Viscos, 2141m, surplombe lui aussi Cauterets.



Centre ville de Cauterets.



On retrouve les grands lacets qui vont nous ramener vers la forêt et le Pont du Cambasque, après une interminable descente.



Prendre tout droit au croisement.



Pour retrouver le Pont du Cambasque puis le parking, en environ 7 heures avec les pauses. L'ascension en elle-même est peu variée, longue et assez casse pattes dans sa dernière partie. Mais une fois le pied posé sur la crête la traversée et le panorama font vite oublier tous ces efforts, c'est un belvédère exceptionnel!